28 janvier 2011

A nous, les trésors !

Il ne reste rien, par ici, que des corps abandonnés dans mon décor brûlé !
Il y a quelque chose de magique à parcourir ces ruines vides de vous.

Il ne restera rien qu'un grand coffre en bois, enterré si profond que nul ne le déterrera jamais !
C'est dans le sable que pour l'éternité vivent nos souvenirs.

Apparu à 22:25 - Commentaires [1]

Vos mots à vous.